L’alternance en quelques mots

Depuis septembre 2020, la LP GOAA Parcours Droit de l’entreprise agricole est également ouverte à l’alternance, en contrat de professionnalisation comme en contrat d’apprentissage.

L’objectif de l’alternance est de renforcer la dimension professionnalisante de la LP par une immersion dans la vie de l’entreprise, associant l’acquisition de savoirs théoriques et techniques et le développement de compétences pratiques, facilitant l’insertion professionnelle.

Comme son nom l’indique, l’alternance est une modalité de formation reposant sur une alternance de temps d’apprentissage en entreprise et de formation en UFA (Unité de Formation d’Apprentis). Dans le cadre de la LP, la formation en alternance se déroule sur une année, de septembre à fin août, sur un rythme de 15 jours en entreprise (organisme d’accueil) et 15 jours à l’Université de septembre à mi-avril, puis intégralement en entreprise à compter de mi-avril jusqu’à fin août.

L’alternant est un salarié en formation. Il bénéficie des mêmes droits que l’ensemble des salariés de l’entreprise. Le temps de travail de l’apprenti est identique à celui des autres salariés. L’employeur doit permettre à l’apprenti de suivre les cours théoriques professionnels. Ce temps est compris dans le temps de travail effectif et rémunéré comme tel. L’alternant bénéficie du repos hebdomadaire.

Deux types de contrats sont possibles, selon le profil de l’alternant et les besoins de l’entreprise :

Intérêts de la formation en alternance :

  • Pour l’alternant : l’alternance garantie l’acquisition d’une qualification professionnelle, par la mise en pratique des compétences et savoir-faire théoriques. C’est un véritable tremplin pour une rapide insertion professionnelle. Financièrement, outre la gratuité des frais de formation, l’alternance permet d’être rémunéré en tant que salarié.
  • Pour l’entreprise : l’alternance permet de recruter un salarié choisi et de participer à sa formation au plus près des besoins de l’entreprise. C’est un levier solide d’acculturation à l’entreprise.
    Financièrement, l’entreprise peut bénéficier d’aides de l’Etat et de l’accompagnement des OPCO.

SIMULATEUR DE CALCUL DE RÉMUNÉRATION ET D’AIDES AUX EMPLOYEURS

Les engagements de l’alternance :

  • Pour l’alternant : en tant que salarié en formation, l’alternant s’engage à respecter les règles de fonctionnement et de sécurité de l’entreprise, à travailler pour l’employeur et à effectuer les travaux confiés en cohérence avec le métier auquel il est formé. Il s’engage à suivre la formation à l’Université, à en respecter les obligations comme tout étudiant, à se soumettre aux règles de la vie étudiante et à se présenter aux examens prévus. Il a une obligation de présence en entreprise et à l’université.
  • Pour l’entreprise : l’entreprise s’engage à verser un salaire à l’alternant, à lui permettre de suivre la formation théorique à l’Université et à lui assurer une formation professionnelle complète correspondant au métier choisi en désignant notamment un maître d’apprentissage (contrat d’apprentissage) ou un tuteur (contrat de professionnalisation) qui doit l’encadrer dans ses missions en entreprise.
  • Pour l’Université : l’Université définit les objectifs de la formation, délivre des enseignements théoriques et pratiques, désigne un enseignant tuteur référent qui encadre l’alternant dans sa formation, et organise les examens permettant d’évaluer l’acquisition des compétences par l’alternant.

Quelles entreprises pour l’alternance ?

  • Pour les contrats de professionnalisation : Tous les employeurs de droit privé assujettis au financement de la formation professionnelle continue, à l’exception de l’État, des collectivités territoriales et de leurs établissements publics à caractère administratif. Les établissements publics industriels et commerciaux (tel que l’Office national des forêts) assujettis au financement de la formation professionnelle continue et les entreprises d’armement maritime peuvent conclure des contrats de professionnalisation.
    Aides aux entreprises pour recruter en contrat de professionnalisation
  • Pour les contrats d’apprentissage : Toute entreprise du secteur privé, y compris les associations, peut embaucher un apprenti si l’employeur déclare, prendre les mesures nécessaires à l’organisation de l’apprentissage. Les établissements publics industriels et commerciaux  peuvent également recourir à l’apprentissage dans les conditions précisées par les articles L. 6227-1 à L. 6227-12 et D. 6271-1 à D. 6272-2 du code du travail
    Aides aux entreprises pour recruter en contrat d’apprentissage

Les entreprises partenaires de l’alternance de la LP :

Cerfrance 53-72, Crédit Agricole Anjou-Maine, Crédit Mutuel Maine Anjou Basse Normandie, Caisse d’épargne Bretagne Pays de la Loire Altonéo, TGS France, FDSEA 53, SAFER Pays de la Loire, MSA Maine et Loire…

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close